Du crayon aux aiguilles

Chaque rencontre commence par une discussion sur l’ambiance, l’atmosphère du mariage, le style, les envies et les idées de la future mariée. Nous faisons une selection d’un ou plusieurs modèles de la collection pour l’essayage. Pendant celui-ci, Aurélia ajuste la ligne afin de mettre en valeur la silhouette.

Elle affine les détails pour correspondre à la personnalité de la cliente. Elles vont ensemble construire une robe unqiue, en plaçant de la dentelle sur les épaules, en baissant la ceinture, en ouvrant le décolleté, etc..

A la fin de l’essayage, Aurélia dessine le croquis de LA robe et prend les mensurations en vue de faire une estimation.

Dès que la création est validée, deux à trois essayages sont planifiés. Le premier est celui de la toile du bustier ou de la doublure entière en coton. Ensuite, viennent les matières nobles : des soies françaises et d’Italie, des dentelles de Calais. Des retouches et certaines modifications peuvent encore être apportées jusqu’au jour de la livraison.

Un état d’esprit

Les créations d’Aurélia Hoang sont empreintes de poésie. Son terrain d’inspiration est large. Un tableau de Schiele ou un dessin de Keith Harring, une chanson de Led Zeppelin ou air de Charlie Parker, une phrase de Camus, la structure d’un building ou l’attitude d’une fille croisée dans la rue. Tout peut nourrir la créativité d’Aurélia. La musique, l’art pictural, l’histoire de la mode et l’ethnologie occupent une grande place dans sa bibliothèque.

Mais son style est toujours reconnaissable : fluide, confortable, sobre et élégant, la part belle aux matières soyeuses et dentelles de Calais. La silhouette doit être mise en valeur et si volume il y a, c’est dans un esprit très aérien ou ballerine. Il y a toujours une notion de confort et de sobriété dans les robes.

Ne pas en faire trop, rester soi-même et sublime à la fois, c’est un état d’esprit qu’Aurélia souhaite faire partager.

Et comme un echo à ses années dans le prêt-à-porter, la créatrice imagine toujours ses robes accessoirisées. Une cpae par-ci, un voile par-là, on orne les cheveux d’un headband, on ceinture la taille de perles brodées. Un conseil pour la coiffure, le bouquet ou les chaussures ? Aurélia saura vous donner des idées et vous conseiller.

From pencil to needle

Meeting a future bride and creating her wedding dress starts in Aurelia’s living room. Each meeting begins with a discussion of the atmosphere, the inspiration of the wedding, the style, the desires and ideas of the gown.

We make a selection of one or more models in the collection for the fitting. Aurélia then adjusts the line to highlight the silhouette. She clarifies the details to match the personality of the future bride. The fabrics, the tonalities of white and ivory are carefully chosen. The elements come together making a unique dress, adding lace to the shoulders, lowering the belt, rounding the neckline, etc.

At the end of the fitting, Aurelia draws the sketch of the dress and finalizes the measurements.

Once the design is validated, two or three fittings are planned. The first is the cloth of the bodice or the cotton lining. Then come the finest materials: French and Italian silks, lace from Calais. Alterations and certain modifications can still be made until the day of delivery.

A state of mind

Aurelia Hoang’s creations are an imprint of bohemian, poetic spirit. Her inspiration field is wide. A painting by Schiele or a drawing of Keith Harring, a song by Led Zeppelin or a melody from Charlie Parker, a phrase of Camus, the structure of a building or the attitude of a girl crossing the street. Everything can foster Aurélia’s creativity. Music, pictorial art, fashion history and ethnology occupy a large place in her library.

But her style is always recognizable: smooth, comfortable, simple and elegant, heavily loaded with silky materials and lace from Calais. The figure must be shown off to advantage. And if volume there is, it’s in a very aerial spirit or a ballerina mood. There is always a concept of comfort and sobriety in her hand-made dresses.

Do not do too much, be yourself and be sublime at once, it’s a mindset Aurélia wishes to share.

And like an echo to her years in the ready-to-wear, the designer always imagines her dresses accessorized. A cape, a veil, hair adorned with a headband, a waist belted with embroidered pearls. Advice for haircut, bouquet, or shoes? Aurélia always has an idea and will be more than happy to share.